Login
Get your free website from Spanglefish

Harpes à harpions

Les harpes à harpions, aussi connues sous le nom de Harpes Gothiques, sont reconnaissables à leur silhouette longue et élancée, qui leur donne l'apparence des ailes d'un ange. Mais la véritable différence est sonore : elles bourdonnent.
 
Réputées pour "braire comme des ânes", ces harpes sont équipées de petites cheviles en bois en forme de L, appelées harpions. Ces harpions tiennent les cordes dans la caisse de résonnance et les touchent légèrement. Ce léger contact provoque le bourdonnenement, puisque les cordes vibrent.

Même si ça peut nours sembler être un son étrange de nos jours, c'était le son commun des harpes à cordes en boyeau à travers l'Europe pendant plusieurs centaines d'années, jouées entre le 14ème et le 18ème siècles, et entendues au Pays de Galles jusqu'au début du 19ème. Elles étaient les harpes classiques durant la Renaissance, et décrites par Michael Praetorius dans sa publication de 1619 comme étant "la harpe ordinaire" (illustration de droite).

La Clairseach aux cordes en laiton étant l'instrument de choix des Gaéliques des Highlands, la harpe de braie avec cordes en boyeaux s'est rélévée quant à elle être la harpe préférée des autres Ecossais. La harpe à harpions a de longues cordes, souvent étroitement espacées, et ont développé au fil du temps une silhouette voûtée à cause de la tension des cordes. Des indices provenant du manuscrit gallois de Robert ap Huw indique qu'on les jouait avec les ongles, mais la technique classique de la pulpe des doigts est aussi praticable.    

 



Ships and Harbours Image Library
site map | cookie policy | privacy policy